Published by ANNE DENIAU aka ANN RAY

Antonin. Quel beau prénom.

A comme Antonin, A comme Assistant photo, A comme Anne.
Tout se mélange.

On ne dira jamais assez l'importance de l'assistant, dans une prise de vue. Celui qui assiste, littéralement.
Celui qui, en mettant tout au mieux, devient pour un moment celui qui soutient, porte, assiste. Celui qui sait régler la lumière comme je le souhaite avant que j'ai terminé ma phrase. Celui qui sent la fatigue, le poids dans le dos et dans tout le corps, avant même que j'en ai pris conscience. Au moment où j'allais le formuler, il a anticipé, et me tend un café. Celui qui comprend ce que je cherche dans une image, celui avec qui je souris entre deux images. Complices.

Je pourrais refaire l'attaque du fourgon blindé avec Antonin, ça se passerait bien.

Les assistants... Les meilleurs, humains, tecnhiciens, efficaces, délicatement présents, merveilleusement discrets, sont rares. Et estimables.
On a envie de les soigner, de les choyer. Et de leur donner ce que n'ont presque jamais les photographes et les assistants : une belle image, un beau portrait. (C'est injuste, oui, et parfaitement logique).

Antonin. Merci.

• 

    




 

Comment on this post