Published by ANNE DENIAU aka ANN RAY

Hmm... Sorry. Désolée.


J'ai enlevé I comme "il faut que j'y aille", je sais, c'est agaçant ou perturbant ou pas grand chose, mais comme je l'avais indiqué en commentaire : J'ai cru écrire un texte, et j'ai écrit une lettre. J'ai réfléchi, conclusion : doux mélange, confusion des genres, mismatch. Dont acte.

I know... Tours et détours, mea culpa, mea maxima culpa... Enfin vous vous en amuserez en remarquant qu'il m'a fallu environ 48 heures pour m'en apercevoir. Oui, j'aimais bien ce texte. Mais non, en fin de compte non, sa place n'est pas ici.

 

Anyway...

Il existe de nombreux "Il faut..." délicieux, émouvants, ou poétiques.

 

Non, je ne remplace rien. Tout est unique, rien n'est équivalent. Juste des mots, comme parfois des images : des propositions.


Les "Il faut..." qui me parlent, écrits par d'autres, et pas des moindres :


Celui de Alfred de Musset (le plus philosophique) :

"Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée."

w-01-26


Celui de Nicolas de Staël (le plus vrai) :

Il faut travailler beaucoup, une tonne de passion et cent grammes de patience.”

w©AnneDeniau 2009BalletsRusses-1010918


Celui d'Alessandro Baricco (le plus sensible) :

"ll faut toujours semer derrière soi un prétexte pour revenirquand on part."


Celui de Françoise Sagan (le plus insouciant) :

"Quand on est mal parti, il faut essayer de continuer."


Celui de Woody Allen (le plus drôle) :

"Il faut le reconnaître, le bisexuel a deux fois plus de chances le samedi soir."

 

Bon.

Il faut que je m'arrête... parce que...

Il faut que j'y aille... ;-)

w©AnneDeniau 2009BalletsRusses-1010937    

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comment on this post

aléna 04/24/2010 23:52


Oh non! je t'embrasserai sur les deux joues, et tu verras, on recommencera de se vouvoyer avant de se rappeler qu'on se tutoie!


Anne D 04/24/2010 16:24


Je suis tellement nulle pour fermer les portes que j'ai réalisé hier qu'on pouvait toujours accéder à "il faut que j'y aille" via les commentaires... Quelle ironie ;-) Oui oui, j'ai aussi supprimé
les commentaires, par conséquent. Tu vas me flageller la prochaîne fois qu'on se voit ? ;-)


aléna 04/23/2010 16:45


Moi aussi, il y a des trucs que j'aimerais effacer... mais tant pis, je me dis qu'ils ne sont plus à moi, que si la technique ne le permettait pas je ne pourrais pas les effacer... mais je
comprends que tu gardes ta lettre (ce I) pour d'autres. :)
Le seul truc que je regrette c'est que je n'ai pas eu le temps de te répondre!
Il faut qu'une porte s'ouvre... aussi de Kylian / Fragonard, que je préfère encore à Musset, pcq elle me donne de l'énergie.
Ne fermez pas la porte !