Published by ANNE DENIAU aka ANN RAY

w12cc-H12--12Abis.jpg

 

 

 

Regarder.

La lune était descendue sur la mer. Elle avait éclairé toute la nuit, une nuit pure sans un nuage, un écrin. Elle avait brillé comme un point jaune sur le i d'un verbe inconnu. Elle avait semblé ne devoir jamais s'évanouir. Elle s'était attardée. Elle avait donné tout le temps de réaliser que l'instant allait s'achever, qu'elle allait disparaître. Elle avait laissé une certitude, qui avait affleuré à la conscience avec une extrême précision : un fragment d'existence qui ne s'était produit qu'une fois dans une vie, on avait eu de la chance. Une perfection naturelle, qui nous avait laissés comblés, et vides.

Première fois, coucher de lune, instant parfait. Et puis...

Tout conjuguer au plus-que-parfait.

 

(I'm trying so hard. Je ne sais plus si les sels d'argent servent à s'évanouir ou à ranimer.)

 

 

 

 

 

 

To be informed of the latest articles, subscribe:

Comment on this post