Published by ANNE DENIAU aka ANN RAY

wIMG_0731.jpg

 

 

Interroger les faits. A travers le temps. De la mélancolie.

 

La mélancolie et le chagrin n’ont rien à voir. Alchimies différentes. La mélancolie, avec ses petits airs doucereux, correspond à un état liquide, ou peut-être vaporeux. Alors que le chagrin est un état solide, lourd, dangereux. Le chagrin c’est un bloc de béton aux arêtes tranchantes qui vous tombe sur le coin de la figure. On s’y cogne, on s’y déchire, on s’y abîme. On n’a pas le choix. Alors que la mélancolie, avec ses manières enveloppantes, elle est là sans y être, évanescente, furtive, presque caressante, on pourrait presque prétendre qu’elle n’existe pas, impalpable, insidieusement stagnante. Le chagrin est tangible, concret, réel, finalement plus honnête. A découvert, le chagrin se laisse combattre. On le frappe maladroitement, on rêve de lui tordre le cou, on le gifle mentalement. Bien sûr tout cela est inutile, mais enfin au moins on lutte, l’ennemi est visible. Il s’impose, c’est pourquoi la mélancolie se tait face au chagrin. Elle attend son heure, puisqu’elle sait qu’elle viendra. La mélancolie demeure silencieuse, quand le chagrin n’en finit pas d’être éloquent. Fracas assourdissant versus mélopée souterraine. Ils s’ignorent sans effort, puisqu’ils ne se rencontrent pas, ils se succèdent. L’une après l’un, l’autre. Le chagrin, autre, corps étranger. La mélancolie, au contraire, familière, comme une amie touchante, vaguement ennuyeuse, une amie qu’on ne saurait rejeter, tant elle semble innocente. C’est bien là toute sa force : son apparente fragilité. On ne se méfie pas, on n’écarte pas ce qui ne semble pas menaçant. Erreur, monumentale erreur. Rien de plus fatal que la douce mélancolie.

 

Faulkner avait raison. Entre le chagrin et le néant, choisir le chagrin, toujours. Le chagrin est vivant. Chaque coup reçu, donné, à tort ou à travers, c'est encore une pulsation, un battement du métronome de l'existence. La mélancolie, à l'inverse, toute de venimeuse torpeur, n'est qu'une irréversible descente aux enfers.

Courage fuyons. Sans se retourner. Vivre, enfin.

 

 

 


To be informed of the latest articles, subscribe:

Comment on this post