Published by ANNE DENIAU aka ANN RAY

Image-2.png

Anything but simple.

 

 

 

Rien n'est plus difficile que de faire simple.

 

Sensation que parfois rien n'est simple. Le mystère là où on ne l'attend pas. L'inattendu plus perturbateur que réjouissant. Le malentendu surgi de nulle part. Les informations contradictoires. La bêtise humaine. Et la petite dernière, toujours enjouée, la copine du malentendu, en plus chipie : la mauvaise foi. Argh !

Avant-hier déjà je sentais poindre la lassitude. Hier je pensais : ils m'énervent tous. Réflexion faite, ce serait plutôt : ils sont tous bien énervés. Bien. Un pas de côté. Un petit sourire à l'intérieur. Parce que... également surgie de nulle part, peut-être à cause d'une échappée prochaine, d'une disparition bienfaisante, ou simplement parce que je n'ai pas la moindre énergie à consacrer à tous ces énervés, il y a cet état d'esprit qui persiste, cette légèreté qui demeure, plus très loin de la volatilité. Je me soupçonne, au fond, d'avoir atteint la sagesse stoïcienne, bref, pour parler simple : je m'en fiche un peu... Let it go. Je m'écarte et je regarde. Les agités. Les nébuleuses. Les mystères et les inepties. Je renonce provisoirement à comprendre, je comprendrai plus tard, some other time. Et je me borne à constater, sereinement, que rien n'est simple.

 

A vrai dire cela m'amuse de tier ma révérence en étant irrévérencieuse. Je songe que c'est bientôt Noël, peut-être que c'est la raison, mais non, au fond je sais bien. Soyons honnêtes. The naked truth. Aussi absurde soit-elle. Quand tout va ou extrêmement mal ou simplement de travers, quand rien n'est simple, décidément, j'ai un recours ultime. L'apaisement souverain. Mes LEGOs. Si. Authentique. Certains vont courir, d'autres font du jardinage, des sudokus ou des virées nocturnes. Pas moi. Lego Power, et depuis si longtemps que ça a peu de chances de disparaître, anyway c'est assez rare tout de même. Au moment opportun, ça me reprend. Avec force. Détermination. A un des pires moments de mon existence, c'est la seule option que j'avais trouvée pour arrêter de penser. Les journées étaient trop... enfin trop. Un hôpital. Et puisque je ne dormais pas, j'avais construit, des nuits entières, plusieurs maisons. En Lego. Dans un calme absolu, véritable. Jusqu'à ce que j'arrive à ce que je voulais, une maison presque monochrome (blanc noir ivoire gris), contemporaine, sans toit. Une maison ouverte, et gaie. Je l'aimais bien, cette maison. Je l'ai cherchée tout à l'heure, je l'ai retrouvée. Incroyable. A peine ébranlée, un peu poussiéreuse, mais toujours là. La preuve, si nécessaire, que quand tout s'embrouille il faut continuer de faire simple. Et le Lego, ça me vide l'esprit, totalement, ça m'empêche de réfléchir. Se concentrer uniquement sur des briques, des accessoires, des couleurs, et des formes, créer dans l'espace avec la petite angoisse que le Lego-maniac connaît bien : aurai-je assez de telle couleur pour faire, au choix, 4 murs / 1 toit / une terrasse ? Imaginer en trois dimensions, envisager, anticiper, tenter. J'adore. Avec une prédilection pour les tuiles carrées, si lisses, si jolies, parfaites. Rares. Mes préférées, donc, à part LA brique classique, la 4x2, aux proportions idéales. Réconfortantes. Harmonieuses. Le Zen dans l'art du Lego.

 

Bref il y a quelques jours j'ai fait une chose simple, et parfaitement inutile ; j'ai bien perdu 10 précieuses minutes. So what ? Enfin j'ai cherché, trouvé et commandé des briques d'une nouvelle couleur. Parce que je vais construire une autre maison, et à cette fin j'ai défini ma palette : Noir et blanc, beige et bleu nuit ; un peu de transparence aussi, à peine. D'où LA commande, essentielle. LE bleu. Nouveau. Un bleu marine assez lumineux, sur la photo ça semblait bien. Arrivées ce matin, mes briques Lego. Si. Sisi. Ce bleu nuit est parfait, sublime, juste sublime. C'est important ! Si rien n'est grave, ces derniers temps, dans ce qui n'est pas simple, certaines choses pourtant doivent rester essentielles, enfin l'essentiel se glisse dans des détails... Why not ? Ce bleu nuit. Il est ex-ac-te-ment comme je le voulais ;-) Et je souris. Comme c'est simple.

 

Voilà, donc je vous laisse, parce que j'ai à faire. 

Lego Therapy... 

 

 

 

 

00-2010-last-1110.JPG

LA maison. 2004.

 

 

00-2010-last-1119b.jpg

Bleu nuit. 2010.

 

 

 

Comment on this post